FANDOM


RED
RED
Kanji レッド
Romanji Reddo
Traduction Red/Rouge
Informations
Chanteuse MARiA
Date de sortie 4 novembre 2016

RED (レッド, Reddo) est le générique de début de Kagerou Daze -in a day's- chanté par MARiA et interprété par le groupe GOUACHE.

Paroles et traduction Modifier

Kanji
Romaji
だんだん目が回って 夕焼けが燦々空に散って行った
Dandan me ga mawatte yūyake ga sansan sora ni chitte itta
滲み出す雲に 言葉が出なくなるのは何故?
nijimidasu kumo ni kotoba ga de naku naru no wa naze?


遠回りの近道と 廃り果てた線路
tōmawari no chikamichi to sutari hate ta senro
湿った手を掴んだまま 速足で進む
shimetta te o tsukan da mama hayaashi de susumu


互い違いの畦道が 水みたいに揺らいで
tagaichigai no azemichi ga mizu mitai ni yurai de
蝉の音を暈したまま 立ち尽くしてた
semi no ne o bokashi ta mama tachitsukushite ta


夏が昨日を通り越して行く
natsu ga kinō o tōrikoshi te yuku
草の匂い 俄雨の温度 混り合ったら
kusa no nioi niwaka me no ondo mazari attara
僕らが今日まで 知らない日々は 数えきれない
bokura ga kyō made shira nai hibi wa kazoekire nai
鱗雲の奥で 確かに呼んでいる
uroko kumo no oku de tashika ni yon de iru


泥に塗れた 僕の手を拒む様に
doro ni mamire ta boku no te o kobamu yō ni
「難しい」ってはにかんだ
'muzukashii' tte hanikan da
君と僕とじゃ違うから
kimi to boku to ja chigau kara


だんだん目が回って 夕暮れが燦々空に散って行った
dandan me ga mawatte yūgure ga sansan sora ni chitte itta
思い出す程に 言葉が出なくなるのは何故?
omoidasu hodo ni kotoba ga de naku naru no wa naze?


道連れに賛成なら笑って 疾っくに遠くに離れた
michizure ni sansei nara waratte tokkuni tōku ni hanare ta
君はただ 見たこと無い色に染まった
kimi wa tada mi ta koto nai iro ni somatta
瞳で
hitomi de


ああ、瞬きの一つもしないまま
ā, mabataki no hitotsu mo shi nai mama
大人なんかには解らない
otona nanka ni wa wakara nai
色を見ている
iro o mi te iru

(Traduction non-officielle)

Peu à peu, mon regard devient étourdi
Le soleil couchant se couche dans le ciel rayonnant
Pourquoi est-ce que ces mots ne se formeront pas à partir des gouttes des nuages ?


Via un raccourci rond
Sur cette route, les déchets arrivent à leur fin
Avec ta main humide dans la mienne, nous progressons vers l'avant


Dans ce chemin entre les champs de riz flous comme l'eau
Avec les cries assourdisants des cigales, nous nous sommes immobilisés


L'été arrive pour prendre la place d'hier
Quand l'odeur de l'herbe et la sensation de l'averse se mixent
Il y a trop d'inconnus, des jours passés, pour les compter
Dans les cirrocumulus, ils appellent certainement-


Comme pour rejeter ma main imbibée de boue,
"C'est trop difficile," tu dis timidement
Toi et moi sommes différents, après tout


Peu à peu, mon regard devient étourdi
Le soleil couchant se couche dans le ciel rayonnant
Pourquoi est-ce que plus les souvenirs reviennent, moins les mots se forment


Je rigole quand mes compagnon donnent leur approbation
ceux dont j'ai été séparé il y a si longtemps, si loin
Tu jettes juste un coup d'oeil avec des yeux teintes en une couleur que personne n'a jamais vu avant


Ah, sans un seul éclat
Disant une couleur que
Les adultes ne comprendront jamais