FANDOM


Lost Time Memory
LostTimeMemory
Kanji ロスタイムメモリー
Romanji Rosutaimumemorī
Traduction Lost Time Memory / La Mémoire du Temps Perdu
Informations
"Musique et paroles Shizen no Teki-P
"Illustration et clip Shidu
"Chanteuse IA
"Date de sortie 29 mars 2013
"Album Mekakucity Records
"Personnages Shintaro Kisaragi

Ayano Tateyama
Cameo:
Tsubomi Kido
Kousuke Seto
Ene
Shuuya Kano
Mary Kozakura
Konoha
Momo Kisaragi
Hibiya Amamiya
Azami

Lost Time Memory (ロスタイムメモリー Rosutaimumemorī) est la dixième chanson de la série.

InformationsModifier

Lost Time Memory raconte deux routes différentes vécues par Shintaro. La chanson débute avec Shintaro et Ayano, à l'époque du lycée. Shintaro se dispute avec elle, lui demandant de le laisser tranquille, mais celle-ci refuse. Il lui dit alors qu'elle est ennuyeuse, avant de partir loin d'elle. Nous voyons ensuite Shintaro, deux ans plus tard, le 15 Août, dans la route X. Malgré qu'il soit toujours affecté par la mort d'Ayano, il persiste à vivre. Il part alors rejoindre le Mekakushi Dan, qu'il semble déjà connaître. Là-bas, il entend la voix d'Ayano qui lui demande de jouer avec elle, qui est enfaite Kano. Nous changeons alors de route, toujours pour suivre Shintaro, mais dans la route XX. Ene dit être inquiète pour lui, mais Shintaro est persuadé qu'elle ment. Il continue à rester enfermé chez lui, répéter des jours monotones, espérant ainsi ne jamais oublier Ayano. Alors qu'il s'endort, il voit Ayano dans un rêve, mais il est réveillé par Ene qui le questionne sur son futur inexistant. Comparant Ene à l'ennui, il choisit de rester seul. Il "tue" donc Ene, mais cela le plonge dans un désespoir encore plus grand, réveillant encore plus sa tristesse dû à la disparition d'Ayano. On se met alors à suivre les deux Shintaro ; celui de la route XX, plongé dans le désespoir, se saisit d'une paire de ciseaux avant de se trancher la gorge avec et de mourir. Celui de la route X est avec les filles, et face à eux se trouve Konoha sombre à deux doigts de se suicider avec un pistolet. Alors qu'il va appuyer sur la gâchette, le canon contre sa tempe, Shintaro court vers lui pour l'en empêcher, le poussant. Le coup part, mais c'est Shintaro qui le reçoit accidentellement, et décède. Les deux Shintaro sont alors aspirés dans le Kagerou Daze. Le Shintaro de la route XX reste à se morfondre, Azami face à lui, alors que celui de la route X s'éloigne, à la surprise de celle-ci. Les deux Shintaro se retrouvent alors en la présence d'Ayano. Elle s'excuse auprès du Shintaro de la route XX car elle est morte, et lui demande si elle devrait lui dire au revoir. Mais il refuse, et n'ayant pas accepté la mort de son amie, il fini par disparaître. L'autre Shintaro se dirige alors vers Ayano, et à la grande surprise de celle-ci, il lui sourit. Ayano lui offre alors son écharpe, avant de disparaître, et on peut voir les yeux de Shintaro se teindre en rouge. Il se réveille alors le 15 Août ; la route a été réinitialisé par Marry.

Paroles et traductionModifier



Kanji
Romaji
数年経っても 影は消えない
Sū-nen tatte mo kage wa kienai
感情ばかりが 募って行く
Kanjō bakari ga tsunotte iku
踞(うずくま)って 一人 描(えが)いていた
Uzukuma tte hitori E ga ite ita


炎天直下 坂道の上
Enten chokka sakamichi no ue
滲(にじ)んだ 僕らが 歩いていた
Nijinda bokura ga aruite ita
夏の温度が目に残っていた
Natsu no ondo ga me ni nokotte ita


「構わないでよ、」
"Kamawanaide yo,"
「何処(どこ)かへ行ってくれ」
"Doko ka e itte kure"
君の手を払った
Kimi no te o haratta


「行かないよ」
"Ikanai yo"
なんて言って 君は
Nante itte kimi wa
僕の手を掴んだ
Boku no te o tsukanda


「五月蠅(うるさ)いな」
"Urusa ina"
僕は ちょっとの先を
Boku wa chotto no saki o
振り返ずに 歩いた
Furikaezu ni aruita


『本当の心は?』
"Hontō no kokoro wa?"


「聡明(そうめい)」なんかじゃ 前は向けない
"Sōmei nanka ja mae wa mukenai"
理由が無いから 腐って行く
Riyū ga naikara kusatte iku
巻き戻って くれれば良いのにな
Maki modotte kurereba ii noni na


何年経っても 僕は死なない
Nan-nen tatte mo boku wa shinanai
希望論ばっかりを 唱えている
Kibō-ron bakkari o tonaete iru
当然今日も君は居ないのにさ
Tōzen kyō mo kimi wa inainoni sa


「構わない、死ねよ、死ねよ」って 手首を
"Kamawanai, shineyo, shineyo" tte tekubi o
握って、ただ呪って
Nigitte, tada noroi tte
何も出来ないでただ、のうのうと
Nani mo dekinaide tada, nōnō to
人生を貪った
Jinsei o musabotta


「夏が夢を見せるのなら、君を
"Natsu ga yume o miseru nonara, kimi o
連れ去る前へ」 なんて
Tsuresaru mae e" nante
照れ隠しした日々が 空気を照らして
Terekakushi shita hibi ga kūki o terashite
脳裏を焦がしていく
Nōri o kogashite iku


18歳になった少年
18-Sai ni natta shōnen
また何処かで待っていたんだ
Mata dokoka de matte ita nda
カゲボウシ 滲む 姿を
Kageboushi nijimu sugata o
思い出して
Omoidashite


炎天下に澄んだ校庭
Entenka ni sunda kōtei
笑っていた君が今日も
Waratte ita kimi ga kyō mo
「遊ぼうよ」って言って
"Asobou yo" tte itte
ユラユラ 揺れた
Yurayura yureta


「心配です」と 不器用な顔
"Shinpaidesu" to bukiyōna kao
隣人なんかには 解んないさ
Rinjin nanka ni wa wakan'nai sa
悲しそうな フリをしないでくれ
Kanashi-sōna furi o shinaide kure


朦朧(もうろう)、今日も不自然でいよう
Mōrō, kyō mo fushizende iyou
昨日のペースを守っていよう
Kinō no pēsu o mamotte iyou
君の温度を忘れない様に
Kimi no ondo o wasurenai yō ni


叶わない 夢を願うのならいっそ
Kanawanai yume o negau nonara isso
掠(かす)れた 過去を抱いて
Kasu reta kako o daite
覚めない 夢を見よう
Samenai yume o miyou


当然の様に 閉じ篭(こも)って
Tōzen no yō ni toji komo tte
「それじゃあ、明日(あす)も見えないままですよ?」
"Sore jā, asu mo mienai mamadesu yo?"
それならそれで 良いさ
Sorenara sorede ii sa


つまらない日々を 殺す様に手を染め
Tsumaranai hibi o korosu yō ni te o some
『一人』を選ぶから
"Hitori" o erabukara


18歳、腐った少年
18-Sai, kusatta shōnen
また今日も祈ってたんだ
Mata kyō mo inotteta nda
色めいた 君の笑顔に
Iromeita kimi no egao ni
しがみついて
Shigamitsuite


炎天下に「どうかいっそ 連れてってくれよ」なんて
Entenka ni "dō ka isso tsuretette kureyo" nante
呟いて息を静かに止めた
Tsubuyaite iki o shizuka ni tometa


「聞こえていますか」と 声が消えた
"Kikoete imasu ka" to koe ga kieta
理由もなんだか 解っていた
Riyū mo nandaka wakatte ita
夏の温度に 手を伸ばしていた
Natsu no ondo ni te o nobashite ita


炎天下、願った少年
Entenka, negatta shōnen
「あの頃」に立っていたんだ
"Anogoro" ni tatte ita nda
夏めく君の 笑顔は
Natsumeku kimi no egao wa
変わらなくて
Kawaranakute
「死んじゃった。ごめんね」 なんて
"Shin jatta. Gomen ne" nante
「『サヨウナラ』しようか」 なんて
"Sayōnara shiyou ka" nante
寂しいこと言わないで 往かないで
Sabishī koto iwanaide yukanaide
カゲボウシが そんな僕を
Kageboushi ga son'na boku o
見つめていたんだ
Mitsumete ita nda

(Traduction non-officielle)

Même après des années, l'ombre ne s'estompe pas;
Il ne fait qu'appeler plus d'émotions
Je m'accroupis et dessinais seul

Sous un soleil de plomb, sur une route vallonnée,
Nous avons marché, les données floues,
La chaleur estivale a été laissé dans mes yeux

"Ne me dérange pas,"
"Il suffit d'aller quelque part,"
Et j'effleurai ta main

"Je n'irai pas,"
M'as-tu dit,
Et tu as saisi la mienne en retour

"Tu es tellement ennuyeux!"
Je marchais un peu en avant,
Sans regarder en arrière

"Quel est ton vrai coeur?"

Avec des choses comme «la sagesse», je ne peux pas regarder vers l'avant;
Il n'y a aucune raison, donc je continue de pourrir
Si seulement les choses pouvaient être rembobinées...

De nombreuses années passent, je ne mourrai pas,
Proclamant toujours des idées pleines d'espoir,
Même si naturellement, tu n'es toujours pas là...

Dire "Je ne m'inquiète pas, va mourir, va mourir,"
Je prends mon poignet et malédiction

Je ne peux faire rien, donc je me livre juste
Négligemment à la vie

"Si l'été peut nous montrer des rêves,
Allons y avant que tu n'y sois emmené..."

Les jours dont je me suis caché par honte éclairent l'air,
Brûlant mon esprit...

Un garçon de 18 ans
Attendu encore quelque part
C'est une silhouette floue, mais
Il se souvient de la forme

Sur un campus clair sous un soleil de plomb,
Tu as retrouvé le sourire
Encore une fois tu as dit "jouons,"
Et doucement influencé...

"Je suis inquiet", dit un visage maladroit
Certains voisin ne comprendrait pas;
Arrête de faire semblant d'être si triste

Continuons de vivre faiblement et anormalement aujourd'hui,
Continuons au rythme d'hier,
Donc, je ne vais pas oublier ta chaleur...

Si je suis désireux de rêves qui ne peuvent pas se réaliser,
Alors je vais embrasser le passé du mal,
Et avoir un rêve duquel je ne me réveillerai pas

Comme si naturellement, je me suis isolé...
"Donc, tu ne peut même pas voir demain, alors?"
Je suis parfaitement d'accord avec ça...

Je tache mes mains pour tuer les journées ennuyeuses,
Parce que j'ai choisi d'être «seul»...

Un pourri, âgé de 18 ans
Priait un autre jour
Ton sourire coloré
S'accrochait toujours à lui...

Pour le soleil de plomb murmurai-je, "Prend moi avec toi, en quelque sorte";
Et mon souffle s'est tranquillement arrêté...

La voix de "Est-ce que tu m'entends ?" disparut,
Et j'en ai un peu compris la raison
Je tendis la main à la chaleur de l'été...

Sous un soleil de plomb, un adolescent
Avait voulu se tenir dans la "puis"
Ton sourire estival encore
Était immuable ...

"Je suis mort. Je suis désolé", dis-tu;
"Dois-je dire "au revoir" ?, dis-tu;
Ne dis pas de telles choses solitaires, ne t'en va pas
Les silhouettes l'entourèrent,
Et me regardèrent...



RéférencesModifier

Traduction française à partir de la traduction anglaise.

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.